Solidarité DOM/TOM : tous à la manif de soutien du samedi 21 février !


Rendez-vous CGT-MAE à partir de 14h, à l’angle de la place de la République et de la rue du Temple (à côté du kiosque à journaux).

DOM/TOM ça suffit !
Il faut des réponses concrètes immédiates !

Depuis plus de quatre semaines les travailleurs en Guadeloupe, et plus largement dans les départements d’Outre-mer, sont dans l’action sur des revendications « contre la vie chère ».
Aujourd’hui 18 février 2009, Jacques BINO, militant syndical du SNADJI CGTG, a été tué. C’est un acte odieux et intolérable. Le développement des violences sur l’Île de la Guadeloupe est la conséquence des tensions provoquées par l’absence de réponses aux revendications des travailleurs. L’intransigeance du Patronat et l’attitude de l’État ces derniers jours ont conduit au pourrissement de la situation dont ils portent la responsabilité.

Dans ces graves circonstances, la CGT exige que s’engagent, dans les plus brefs délais, de réelles négociations loyales et sérieuses avec les organisations syndicales représentatives des travailleurs dans tous les départements d’Outre-Mer. Comme la CGT et les autres Confédérations l’ont fermement indiqué au Président de la République lors de la rencontre à l’Élysée, des réponses doivent être apportées à l’ensemble des revendications exprimées par les organisations syndicales de Guadeloupe.

Cette exigence rejoint celle de l’ouverture de négociations partout dans l’ensemble des DOM/TOM comme sur l’ensemble du territoire national. Seules de véritables avancées sociales dans les DOM/TOM permettront à leurs habitants de vivre et de travailler dignement.

Pour exiger cette ouverture de négociations et apporter sa solidarité active à tous les habitants des DOM/TOM, la CGT appelle à des rassemblements dans toute la France dans l’unité syndicale la plus large, le samedi 21 février 2009.

A Paris, elle appelle à se joindre à la manifestation déjà prévue de la République à la Nation à 14 h.

Montreuil, le 18 février 2009.