Retraites : 2008 c’est de la dynamite !


L’année 2008 va s’ouvrir sur un nouvel enjeu dans le domaine des retraites. En effet, la loi Fillon votée en 2003 prévoit une révision en 2008.

Le COR (conseil d’orientation des retraites) en a la responsabilité. Son dernier rapport de janvier 2007 confirme, dans sa partie consacrée au constat, l’analyse que la CGT avait avancée pour s’opposer à la réforme de 2003. Contrairement aux affirmations avancées par le gouvernement Raffarin/Fillon, la question du financement des régimes de retraite n’est pas assurée, pas plus que n’assurait la réforme (Balladur,1993) pour les salaires du secteur privé.

Il faut ajouter que la réforme des régimes spéciaux (EDF, Cheminots, RATP,...), concerne moins de 5 % des retraités et n’est en rien susceptible de "sauver" les régimes de retraite.

En 2008, le projet du gouvernement c’est :

  • durcir un peu plus encore les conditions d’obtention de la pension,
  • allonger la durée des cotisations (alors que 5 millions de jeunes et d’actifs n’ont pas accès à l’emploi),
  • reculer de 60 à 65, voire 67 ans l’âge de la retraite,
  • augmenter la décôte,
  • favoriser le cumul retraite/petits boulots complémentaires,

Ces mesures ne sont en aucune façon des solutions socialement acceptables et financièrement efficaces et viables.

C’est pourtant l’enjeu qui s’ouvre pour 2008.

La CGT lance une campagne revendicative, de propositions et d’avances sociales, qu’elle va porter le plus unitairement possible : salaires public/privé ensemble, plateforme intersyndicale.

Des mobilisations seront nécessaires au cours de cette année, ensemble, pour exiger, agir et gagner un régime de retraite solidaire et juste.

Pour ce faire, vous trouverez ci-joint :

  • un document de huit pages "Les retraites" (édité par UNSEN)
  • Un diaporama réalisé par l’UGFF "2008 : le rendez-vous de la loi Fillon"