Pour obtenir une prime exceptionnelle de retour catégoriel la CGT et l’ASAM/UNSA appellent les personnels de catégorie C à amplifier la mobilisation.


TRACT CGT/MAE ET ASAM/UNSA A DIFFUSER LARGEMENT AUPRES DES PERSONNELS.

Paris le 31 janvier 2011

AGENTS DE CATÉGORIE C À L’ADMINISTRATION CENTRALE

POUR REPARER L’INJUSTICE SUBIE FIN 2010,
OBTENONS UNE PRIME EXCEPTIONNELLE DE RETOUR CATEGORIEL AVANT JUIN 2011

- Une délégation ASAM-UNSA et CGT a été reçue à sa demande, le 31 janvier 2011, par M. Pierre SELLAL, Secrétaire Général du ministère des affaires étrangères et européennes, au sujet de la prime de retour catégoriel de décembre 2010, qui a été attribuée aux Catégories A et B, et dont les agents de catégorie C ont été exclus.

- Nous avons revendiqué un rattrapage immédiat, par l’attribution d’une prime exceptionnelle de retour catégoriel de 300 euros à chaque agent de catégorie C, en service à l’administration centrale.

- Comme nous l’avions récemment écrit au ministre le 13 décembre, nous avons souligné l’injustice qui a été ressentie par l’ensemble des agents C à l’administration centrale. Nous avons fait valoir que les crédits du retour catégoriel résultant des suppressions d’emplois, devaient profiter significativement aux personnels de catégorie C. Ceux ci ont subi le plus grand nombre de suppressions d’ETP et en conséquence se trouvent confrontés à une surcharge de travail particulièrement forte.

- Le Secrétaire Général a rappelé que la non affectation aux C des retours catégoriels était due au fait que les primes perçues en 2010 par beaucoup d’agents de catégorie C avaient atteint le plafond réglementaire. Il a précisé que l’on ne pouvait pas pour autant augmenter les primes de ceux qui n’atteignaient pas ledit plafond, parce qu’il aurait fallu pour cela aller contre l’obligation de modulation des primes, sur laquelle la Direction Générale de la Fonction Publique se montre particulièrement vigilante.

- Le Secrétaire Général a alors rappelé que la réforme des grilles des Indemnités de Résidence à l’étranger allait profiter d’abord aux agents de catégorie C.

- Puis revenant aux primes à la centrale, il a indiqué que l’administration travaillait pour l’avenir sur deux pistes : le relèvement du plafond des primes et l’accroissement du nombre des NBI affectées aux C dans le cadre de la mise en place de la PFR fin 2011.

- Nous avons répondu que l’accroissement du nombre des NBI était une mesure insuffisante qui ne permettait pas d’améliorer la situation de l’ensemble des agents. En revanche le relèvement du plafond est la bonne piste. Mais les agents ne devraient pas attendre un an ou plus : Il faut donc que la prime exceptionnelle de retour catégoriel d’un montant de 300 euros soit versée avant juin 2011.

- Le Secrétaire général, sans s’engager sur le fond, a alors indiqué qu’il ferait étudier la question et que nous pourrions nous revoir à ce sujet fin février.

POUR OBTENIR SATISFACTION, TOUS ENSEMBLE, AMPLIFIONS LA MOBILISATION !