Pour nos 4 camarades de La Rochelle : la seule décision qui s’impose reste leur relaxe !


Relaxe pour nos 4 camarades de la rochelle

  • Le 5 juin 2003, au cours d’une manifestation contre la réforme des retraites, un malheureux concours de circonstances a provoqué l’incendie du siège local du Medef à La Rochelle, détruisant partiellement le bâtiment.
  • Quatre des 1 500 manifestants sont arbitrairement mis en examen, dont deux placés sous contrôle judiciaire. Ils sont accusés de « destruction du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes » ou de complicité.
  • La Cgt, l’avocat des « 4 » et le Comité de Défense qui s’est constitué autour d’eux ont depuis démontré que le dossier était vide.
  • Après 3 ans de souffrance morale pour eux et leurs familles, le 30 mars 2006 ils comparaissaient devant le tribunal correctionnel de La Rochelle. Le jour de l’audience, plus de 7 000 personnes ont manifesté dans les rues de La Rochelle, pour exiger leur relaxe.
  • Ce jugement est inacceptable : Deux des mis en examen ont été relaxés. Deux autres ont été condamnés à un mois de prison avec sursis et à verser 1,2 millions d’euros solidairement.
  • Bien entendu, les deux condamnés ont fait appel de cette décision inique. Mais, c’est également le cas du Parquet et du Medef, et ce sont les quatre camarades qui sont à nouveau menacés dans le cadre de la procédure d’appel. Celle-ci se déroulera le 8 décembre à Poitiers.
  • La seule décision qui s’impose reste leur relaxe !
    La volonté du gouvernement et du Medef de faire un exemple afin de criminaliser l’action syndicale est évidente.
  • Aujourd’hui, la liberté de manifester, de se syndiquer, est menacée. L’affaire de La Rochelle est bien à restituer dans un contexte plus général d’attaques incessantes contre les libertés de se syndiquer, de revendiquer et de s’exprimer.
  • C’est pourquoi, nous sommes tous concernés !
  • C’est pourquoi, la Commission Exécutive de la Cgt appelle toutes les organisations de la Cgt à créer les conditions d’une mobilisation d’ampleur pour la manifestation qui aura lieu à Poitiers le 8 décembre pour la défense des libertés et la relaxe des « 4 de La Rochelle »

Ci-joint le tract de l’UGFF