Par Anicet Le Pors : Conception française de l’intérêt général, du service public et de la fonction publique, Toulouse, 31 mars 2008


Faire évoluer la fonction publique pour la défendre

- En grève courant mars et engagés dans la sauvegarde des emplois, les syndicats de Météo France (SNM-CGT et Spasmet-Solidaires) ont aussi entrepris une action en faveur des statuts de la fonction publique, alors que l’actualité montre qu’ils sont menacés de démantèlement.

- Lundi 31 mars, les deux syndicats avaient invité Anicet Le Pors à Toulouse, au siège de Météo France. Anicet Le Pors est ancien ministre de la Fonction publique et ancien prévisionniste à la météorologie nationale. Agents des impôts, de La Poste, du CNRS et bien entendu de Météo France sont venus écouter sa conférence et débattre avec lui.

- A l’heure où s’élabore le projet de réforme du statut général de la Fonction publique et à celle où la RGPP et les outils législatifs qui l’accompagnent, que ce soit le projet de loi sur la mobilité des agents publics ou celui relatif aux partenariats Pubic/Privé, visent à une remise en cause radicale de la conception des services publics, la CGT/MAE juge important de relayer non seulement les luttes mais aussi les réflexions et les analyses qui défendent la Fonction publique.

- Après un rappel historique de la conception française de l’intérêt général, du service public et de la fonction publique, Anicet Lepors apporte un regard éclairé et argumenté sur la remise en cause des principes républicains que porte le projet de loi de réforme du statut général de la fonction publique.

- En effet, trois principes républicains fondent l’unité de la fonction publique : égalité, indépendance, responsabilité.

- Ces principes sont remis en cause par le projet de réforme dit de "mobilité". La réforme contrevient à ces trois principes : le contrat est opposé au statut, le métier à la fonction, la performance individuelle à la recherche de l’efficacité sociale.

- Vous trouverez en pièce jointe, la conférence sous format Pdf.