Nouvelle attaque contre les retraites : signons la pétition contre la réforme de l’Ircantec


La CGT propose une campagne de pétition contre la réforme de l’IRCANTEC, qui conduit à une forte baisse des pensions dans les années à venir tout en augmentant les cotisations.

Cette réforme représente un enjeu pour tous, agents non titulaires et titulaires de la Fonction publique.

Elle répond, en effet, à un objectif de politique générale en matière de retraite. Le gouvernement a décidé que les régimes de base obligatoires par répartition ne devraient plus assurer qu’une partie des retraites futures pour dégager un espace suffisant à la mise en place de régimes supplémentaires par capitalisation.

C’est là le sens de la réforme imposée à l’IRCANTEC, dont les équilibres ne sont absolument pas en danger et pour lequel les mécanismes traditionnels de la répartition permettaient de parfaitement gérer l’avenir sans baisser le niveau des pensions.

L’enjeu est donc bien un enjeu transversal. La place que le gouvernement s’efforce de donner au RAFP (Régime Additionnel de la Fonction Publique), fonds de pension obligatoire des fonctionnaires, le montre bien.

Et l’effondrement des bourses prouve aujourd’hui à quel point nous avons raison de nous opposer à tout transfert de nos retraites vers la capitalisation.


IRCANTEC : Non à la baisse des pensions.

Malgré l’opposition des représentants de la majorité des salariés cotisants à l’IRCANTEC (CGT, FSU, FO), le gouvernement a décidé d’imposer, avec l’assentiment des autres organisations syndicales (CFDT, UNSA, CFTC, CGC soit 36,2 % de représentativité), une réforme qui entérine à la fois une baisse des pensions et une augmentation des cotisations.

Le décret et l’arrêté concrétisant ces reculs ont été publiés au JO du 24 septembre.

Lire l’explication technique et chiffrée de la réforme.

PDF - 122.6 ko
Explications pétition Ircantec

Dossier d’analyses et de propositions détaillées produit par les administrateurs(trices) CGT au CA de l’IRCANTEC.

L’Ircantec se porte bien, c’est un régime excédentaire à ce jour et dans les années à venir malgré les déclarations alarmistes.

En l’état actuel des choses, d’après le COR1, il est capable d’assurer les retraites pendant près de 25 ans et 10 ans de plus avec l’annulation des charges indues.

Ce régime est totalement tributaire de la politique de l’emploi public, ce qui implique que les employeurs publics sont pleinement responsables de son bon fonctionnement.

L’Ircantec restera durablement viable sous réserve de dispositions d’ajustement du financement pour garantir les droits des affiliés que nous proposons à la discussion.

Lire le dossier complet.

PDF - 93.4 ko
Propositions de la CGT sur l’Ircantec

Signer la pétition « Non à la baisse des pensions » servies par l’IRCANTEC, c’est défendre l’ensemble de nos retraites, c’est l’intérêt de tous, titulaires et non titulaires.

Vous pouvez signer la pétition en ligne sur le site de l’UGFF

Ou télécharger la pétition à faire signer et à la retourner à la Permanence.

PDF - 87.6 ko
Pétition Ircantec