Meilleurs voeux CGT/MAE en attendant que leur crise fonde comme neige au soleil en 2012.


A l’occasion de la nouvelle année la CGT/MAE présente ses meilleurs vœux à l’ensemble des personnels du MAEE : "que l’année nouvelle vous apporte tout ce que vous souhaitez pour vous et pour vos proches ".

- Pour le syndicat il faut souhaiter que 2012 confirme la confiance croissante des personnels dans l’activité et les orientations CGT/MAE. Le 7 juillet 2010, Il nous a manqué 110 voix pour devenir le deuxième syndicat du MAEE loin derrière la CFDT.

- Même si, pour le moment, la CGT n’a pas vocation à devenir majoritaire au MAEE nous devrions encore progresser aux prochaines élections générales fin 2014. C’est à la portée de nos ambitions pour le futur. A cet effet le résultat du scrutin intermédiaire du 15 décembre 2011 ne peut que nous satisfaire.

- Comme tout début d’année est propice aux bonnes résolutions pourquoi ne pas en prendre une qui ne soit ni un vœu pieux ni une promesse en l’air : "que la CGT/MAE communique mieux et plus vite avec les personnels à l’avenir".

- En effet, par excès de modestie, la CGT se prive parfois de mettre en avant ses actions, ses propositions voire ses succès considérant qu’il est normal qu’un syndicat obtienne des résultats. A trop rester discrètes nos propositions finissent par n’être connues que par un cercle trop restreint d’agents voire parfois reprises ailleurs. Si la confidentialité et le secret s’imposent pour protéger les dossiers individuels des agents il faut avouer que ce n’est pas la meilleure arme pour faire progresser l’influence d’un syndicat, même si les personnels savent qu’ils peuvent compter individuellement sur la CGT, à tout moment.

- La proposition de revalorisation de la prime fixe des agents C en administration centrale, c’est la CGT. La proposition de saisir les prudhommes pour les recrutés locaux c’est la CGT. Ces deux combats ont abouti à un succès collectif et à deux succès individuels. Par les temps qui courent ce n’est pas rien. De même l’assistance juridique pour déposer le 29 novembre un recours de 44 requérants devant le conseil d’État contre l’abattement des IR c’est aussi une démarche CGT.

- Il reste à mieux le faire savoir.

- Pour conclure la CGT vous transmet un extrait de l’éditorial de Bernard Thibault à la une du mensuel Ensemble de janvier 2012 : " L’année 2012, ne se présente pas, à vrai dire, sous les auspices les plus prometteurs du fait d’une crise économique dont les effets se font durement sentir et de l’austérité décidé par les chefs d’États européens à travers l’accord du 9 décembre pour "sauver l’euro". Mais le syndicalisme dans cette crise de tous les dangers, depuis celui de la récession ou d’une brusque accélération du chômage jusqu’au développement des forces du repli national et de la xénophobie, n’a pas abdiqué. Au contraire, les mobilisations se succèdent en Europe face aux mesures d’austérité et à la remise en cause généralisée des droits sociaux qui nous font courir tout droit vers une grave récession. Le "Sommet pour l’emploi" du 18 janvier est l’occasion pour les salariés et les syndicats d’exiger de toutes autres réponses..."

- Dans le même temps 1460 milliards d’euros de transactions financières sont échangés chaque jour dans le monde sans que les paradis fiscaux ne soient contraints de s’exiler sur la planète Mars pour échapper à l’impôt sur les flux financiers. L’idée de taxer les marchés financiers doit faire son chemin. Il ne reste qu’à en régler les modalités pratiques. Et à ce sujet la CGT a quelques idées. Bonne année.

- En 2012, rejoignez la CGT, plus nous serons nombreux, mieux nous pourrons vous défendre.

- En pièce jointe, une photo : au fil de l’eau entre neige et soleil.