MIIICODEV : QUEL AVENIR POUR LES AGENTS DU MAEE CONCERNES PAR LE TRANSFERT ?


Un certain nombre d’entre nous passeront sous tutelle du MIIICODEV à compter du 1er janvier 2008. Le transfert concernerait 140 ETP du MAEE, soit en effectif réel : 100 agents nantais SDCE et 43 agents parisiens.

La CGT avait déclaré dès le départ son opposition à la création d’un tel ministère dont l’intitulé (en particulier « l’identité nationale » aux relents nauséeux) augurait mal des missions qui devaient lui être confiées. L’actualité de ces dernières semaines a démontré que nos craintes étaient fondées.

Cependant, tenus de prendre acte de l’existence du MIIICODEV, nous entendons rester vigilants quant à la défense de nos droits. Dans ce but, et face au mutisme de notre administration, nous exigeons d’être informés, notamment sur les points suivants :

- liste exhaustive des services concernés ;
- profil des postes ;
- position statutaire des agents : pour la CGT, seule la mise à disposition du MIIICODEV avec l’accord des agents est envisageable, conformément au décret n°85-986 du 16 septembre 1985 ;
- représentation des personnels (instances paritaires) ;
- maintien des garanties (double vocation, mobilité inter-service, transparence) ;
- maintien de la rémunération et des primes ;
- le nombre de postes disponibles au 1er janvier 2008 dans les autres services du MAEE, à Nantes et à Paris pour ceux qui ne souhaiteraient pas intégrer le MIIICODEV (en réponse à la CGT, l’administration s’était engagée verbalement à n’y affecter que des agents volontaires).

FAUTE D’ETRE ENTENDUS, NOUS N’HESITERONS PAS A NOUS MOBILISER. NOUS NE NOUS LAISSERONS PAS MANGER A LA SAUCE MIIICODEV !