Le numérique au travail


Stress et vie privée des cadres impactés

Selon le baromètre Orange/Terrafemina publié le 8 mars, le développement du numérique au travail est jugé plutôt positivement par les actifs français, même s’ils déplorent, les cadres en particulier, l’impact sur le stress et leur vie privée.

Le développement au travail des outils numériques : internet, messageries, réseaux sociaux, logiciels bureautiques, outils online, etc. est qualifié de positif sur la rapidité du travail effectué (pour 71 % des sondés), sur la qualité du travail (61 %) ou encore sur la relation avec les clients, usagers ou administrés (60 %) et la créativité et la capacité d’innovation (58 %).

Il est en revanche jugé négatif pour la concentration des salariés (36 %), l’équilibre entre vie privée et professionnelle (40 %) ou encore le niveau de stress au travail (42 %).

Ces réticences sont encore plus fortes chez les cadres : 60 % d’entre eux jugent que le développement du numérique a un impact négatif sur le niveau du stress au travail, 50 % sur la concentration des salariés, et 57 % pour l’équilibre entre vie privée et professionnelle.

Cet article est issu du site internet de l’UGICT http://www.ugict.cgt.fr/