La réforme de l’état : Un prétexte pour briser le statut de la Fonction Publique ?


Sous prétexte de réforme de l’Etat, la Fonction publique instaure la mise en concurrence de ses agents, à l’instar des entreprises du privé. Le statut des fonctionnaires serait, parait-il, trop rigide pour permettre une souplesse de gestion des ressources humaines et la flexibilité des personnels. Ce statut est menacé et il importe de le défendre coûte que coûte. La CGT ne s’est jamais opposée à une modernisation de l’administration dans le cadre d’une plus grande efficacité sociale des services publics pour mieux satisfaire les besoins des usagers. Cependant nous avons toujours combattu une réforme de l’Etat se traduisant par un abandon de nos missions publiques et des suppressions d’emplois de fonctionnaires comme de non-titulaires. Le carcan du Pacte de stabilité des finances publiques imposé par Bruxelles soumet les politiques publiques à des impératifs de libéralisation et de marchandisation contraires aux intérêts du plus grand nombre.