La CGT exige le maintien du dispensaire sur le site de la rue de la Convention.


Face aux menaces qui pèsent sur l’avenir du dispensaire de la rue de la Convention, la CGT-MAE demeurera inflexible afin d’obtenir son maintien, comme l’administration s’y était engagée.

Afin de préserver cet acquis social fondamental, la CGT-MAE restera mobilisée jusqu’au redéploiement sur le site de la Convention de l’intégralité des services médicaux qui existaient à La Pérouse, infirmières, consultations généralistes mais également spécialisées.

Les personnels ne sauraient, sous aucun prétexte, être privés de l’outil efficace - et rentable, si tant est que l’argument soit recevable quand il s’agit de santé - que constitue la présence d’un centre médical sur le lieu de travail. Qui n’hésitera à deux fois avant de consulter un généraliste ou un spécialiste, s’il doit pour cela prendre rendez-vous parfois longtemps à l’avance et déposer une demi-journée de RTT, au risque de laisser courir des pathologies susceptibles de s’aggraver ?

Pour ces raisons, la CGT-MAE a décidé de s’associer au courrier intersyndical envoyé au Ministre (cf. P.J.). Si cette démarche s’avérait insuffisante pour obtenir gain de cause, elle n’hésitera pas à envisager d’autres formes de mobilisation des agents.