LE 18 OCTOBRE : AGIR ENSEMBLE PAR LA GREVE POUR LE PROGRES SOCIAL.


Préparons la riposte à l’accélération des politiques de régression sociale à l’oeuvre partout, dans le public comme dans le privé, sous prétexte de "modernisation"

Le gouvernement et le MEDEF ont la volonté d’aggraver les conditions de vie et de travail de tous les salariés du public et du privé.

Ils s’en prennent à la protection sociale (franchises médicales, TVA sociale), à tous les régimes de retraite (réforme des régimes spéciaux, allongement des durées de cotisation), au droit de grève, aux garanties collectives et statutaires...

Ils veulent accélérer la mise en œuvre de leur projet de destruction des mécanismes de solidarité, en ignorant le principe du dialogue social.

Ils accentuent une politique de rigueur en refusant de procéder à une revalorisation tant du SMIC que du traitement des fonctionnaires...

******

Dans les fonctions publiques, alors que la perte de valeur du point d’indice s’établit aujourd’hui à -6,05%, ceux qui nous gouvernent se refusent à ouvrir un processus de négociation sur la revalorisation des traitements et des régimes indemnitaires versés.

Le projet de loi de finances 2008 programme 23 900 suppressions de postes de fonctionnaires de l’État alors que 33 354 postes ont déjà été supprimés depuis 2003.

Dans le même temps, les personnels non titulaires des fonctions publiques qui travaillent dans des conditions précaires, font l’objet de licenciements et de non renouvellement de contrats.

Enfin les éléments constitutifs du système actuel de la fonction publique à savoir le statut général des fonctionnaires, les grilles de rémunération, le code général des pensions civils et militaires sont également dans l’oeil du cyclone.

******

En convergence avec des processus d’actions et de grève d’ores et déjà initiés pour le 18 octobre dans d’autres professions, nous nous mobiliserons pour :

- Le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat et l’ouverture immédiate de négociations salariales,
- Un emploi public statutaire basé sur les besoins de la population et de la jeunesse, l’arrêt des suppressions d’emplois,
- La préservation et l’amélioration du statut des fonctionnaires dans le souci de l’intérêt général,
- La titularisation des non-titulaires,
- Une véritable réforme solidaire des retraites, en rupture avec les régressions déjà mises en œuvre ou projetées,
- L’amélioration concrète et urgente des conditions de travail.

******

Vous trouverez ci-joints
- le préavis de grève de l’UGFF/CGT associé à son tract d’appel.
- l’appel unitaire sur Paris, des unions départementales CGT, FO, FSU et Solidaires pour la journée d’actions interprofessionnelles du 18 octobre.

A PARIS, RENDEZ-VOUS PLACE DE LA REPUBLIQUE A PARTIR DE 14H00

SUR NANTES AUSSI , ENSEMBLE SALARIES DU PRIVE, DE LA FONCTION PUBLIQUE, DES SERVICES PUBLICS, CHOMEURS ET RETRAITES, IL FAUT SE MOBILISER ET AGIR - GREVE ET MANIFESTATION à Nantes jeudi 18 octobre 2007 place du commerce 10h30.