L’emploi des seniors


La Cgt ne signera pas l’accord sur l’emploi des seniors

Il est nécessaire que l’ensemble des salariés et de leurs organisations syndicales porte la revendication d’un véritable droit à l’emploi pour tous.

Suite à la consultation des organisations de la Cgt, la Commission exécutive confédérale décide de ne pas signer l’accord du 13 octobre dit « sur l’emploi des seniors ».

Cet accord n’est pas en lui-même susceptible de garantir l’accès à un emploi des salariés les plus âgés. En outre, il est très grave de proposer la seule précarité en guise de fin de carrière pour tous ceux qui ont été exclus de l’emploi par les entreprises. Un syndicat ne peut souscrire à une telle perspective. D’autant que le raisonnement appliqué aux seniors pourrait être étendu à toute catégorie en difficulté.

Il est nécessaire que l’ensemble des salariés et de leurs organisations syndicales porte la revendication d’un véritable droit à l’emploi pour tous.

Pour sa part, la Cgt va s’employer avec toutes ses forces, à ce que l’exigence d’une réelle sécurisation des parcours professionnels s’exprime dans toutes les entreprises et pas seulement au moment des restructurations. C’est la garantie de pouvoir travailler dans un emploi avec de bonnes conditions jusqu’à l’âge de la retraite dont les salariés ont besoin.

La Cgt va s’appuyer sur les dispositions concernant la formation professionnelle abordées dans l’accord interprofessionnel de décembre 2003 comme sur les prérogatives des Chsct. Elle va continuer à revendiquer un droit à une formation qualifiante reconnue pour tous les salariés avant 45 ans.