HISTOIRE DE L’ADOS


2013 : A la demande du Directeur des Ressources Humaines, un audit de l’action sociale a été réalisé par l’Inspection Générale des AE.
De nouvelles mesures ont été prises par cette inspection (sans l’avis ni vote du Comité d’Action Sociale) dans le but pour la DPS (anciennement MAS) de reprendre le contrôle des prérogatives de l’ADOS. L’existence de l’ADOS est menacée.
Pour faciliter le paiement des prestations sociales, la DPS a créé un guichet unique avec la mise en place d’une régie d’avance, soit disant pour réduire les délais de payement.
Or pour la CGT il est primordial que les prestations sociales soient gérées par l’ADOS et non par l’Administration pour une plus grande transparence de gestion.
Même le financement des spectacles de Noël (Paris et Nantes), qui était auparavant pris sur le budget de l’ADOS, sera dorénavant géré par la DPS, en revanche celle-ci « daigne » laisser la sélection du spectacle à l’ADOS ! Toutes ces prestations étaient anciennement gérées par l’ADOS qui se voit aujourd’hui réduite comme peau de chagrin. Elle n’aura plus, comme prérogatives, que la gestion de la restauration nantaise, les prêts remboursables et la gestion des 2 centres de santé (convention et Quai d’Orsay). Cet audit recommande également la suppression des personnels qui avaient été mis à la disposition de l’ADOS et la baisse des moyens budgétaires en raison du transfert des prestations ministérielles vers la DPS, ce qui entraîne une diminution considérable du montant de la subvention ADOS.
L’inspection avait même évoqué la fermeture du centre de santé du quai d’Orsay !!!