Grève et manifestations le jeudi 15 septembre 2016

Mobilisons-nous pour gagner sur nos revendications !


Le 15 septembre 2016, sur l’ensemble du territoire et à l’appel des organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL, imposons d’autres choix !

Véritable déni de démocratie, la Loi travail a été adoptée sans vote des parlementaires alors qu’elle est massivement rejetée par une large majorité des organisations syndicales et de l’opinion publique.
Cette loi confirme les objectifs poursuivis par le gouvernement et le Medef quant à la généralisation d’une insécurité sociale toujours plus conséquente. Une insécurité sociale qu’ils promettent aussi aux agents de la Fonction publique avec des attaques réitérées contre le statut général des fonctionnaires, les droits et les garanties collectives de l’ensemble des personnels y compris les agents non-titulaires.

La Loi travail doit être abrogée. Des négociations doivent s’ouvrir pour que les salarié.e.s du privé et du public disposent de droits plus protecteurs.

Pour notre pouvoir d’achat ! Dans la Fonction publique, même si les mobilisations des personnels ont contraint le gouvernement à une revalorisation de la valeur du point à une hauteur de 1,2 %, la page des salaires est loin d’être tournée.
Un nouveau processus de négociations doit s’ouvrir pour définir un plan de rattrapage des pertes salariales subies depuis le gel de juin 2010. Le RIFSEEP doit être abrogé.

Pour des moyens budgétaires et des emplois nécessaires aux missions publiques ! L’étranglement budgétaire des services de l’Etat, territoriaux et hospitaliers s’intensifie.
Les politiques d’austérité budgétaires doivent cesser. Les moyens budgétaires nécessaires à l’exercice plein et entier des missions, à des créations massives d’emploi statutaires, à la résorption de la précarité de l’emploi et à l’amélioration des conditions de travail, doivent être octroyés.

Pour la défense des libertés ! La répression, les arrestations, les actions en justice, les condamnations de syndicalistes, les tentatives d’interdiction du droit de manifester sont inacceptables. Par une grève et des manifestations massives le jeudi 15 septembre 2016 et par notre participation solidaire à toutes les actions qui seront menées lorsque les syndicalistes sont traduits devant les tribunaux, ce sont aussi nos libertés fondamentales que nous défendons.