GoodYear/Air France : Même combat pour les libertés syndicales


L’appel du comité de soutien départemental aux salariés de Air France et GoodYear.

« Les organisations syndicales de la Seine-Saint-Denis ont eu l’occasion d’exprimer leur profonde indignation et leur colère suite à la condamnation de 8 ex-salariés Goodyear à 24 mois de prison dont 9 mois ferme.
Dans une région fortement frappée par le chômage, dans le cadre d’un conflit social âpre où les salariés étaient engagés contre la casse de 1173 emplois, luttant pour leur dignité et le devenir social de leur famille, un accord de fin de conflit avait été signé entre la direction de Goodyear et le syndicat majoritaire de l’entreprise.
Cet accord, conclu après une bataille de 7 ans, actait, entre autre, l’arrêt
de toutes les poursuites judiciaires contre les militants syndicaux.
C’est donc le Procureur de la République, qui a décidé de poursuivre l’action judicaire. Ce qui donne à cette condamnation un caractère politique.
Dans un contexte d’état d’urgence, où cette loi d’exception est parfois détournée pour tenter de faire taire le mouvement social, où l’on constate que des militants écologistes sont assignés à résidence, cette attaque contre des militants syndicaux, est un
nouveau très mauvais signe. Elle s’inscrit dans un mouvement de criminalisation de l’action syndicale, qui ne cesse de s’accentuer, avec notamment les gardes à vue de salarié-es d’ Air France. [....]

Lire l’appel du comité de soutien départemental aux salariés de Air France et GoodYear.

PDF - 229.2 ko