Face à une injustice manifeste, la CGT et l’ASAM/UNSA revendiquent une prime exceptionnelle pour les agents C d’administration centrale.


AVEC LA CGT EXIGEZ UNE PRIME EXCEPTIONNELLE POUR LES AGENTS DE CATEGORIE C D’ADMINISTRATION CENTRALE.

- Alors que les personnels de catégorie C sont les principales victimes des suppressions d’emplois au MAEE, le versement d’une prime exceptionnelle liée aux retours catégoriels aux seuls agents de catégorie A et B, a été perçu par les personnels de catégorie C d’administration centrale, comme une injustice. Cette injustice devrait également être ressentie par tous les agents qui n’ont pu bénéficié de cette mesure ( agents informaticiens du corps B des SESIC... et autres).

- Si la logique des retours catégoriels est condamnable,
car elle induit une poursuite permanente des suppressions d’emplois, sa redistribution à géométrie variable l’est encore plus.

- C’est pourquoi la CGT, rejointe par l’ASAM/UNSA, a été à l’initiative d’une mobilisation sur le site nantais le 7 décembre qui s’est traduite par la diffusion d’une pétition et d’un appel au boycott CGT/ASAM/UNSA du comité technique paritaire spécial nantais qui s’est réuni le 9 décembre 2010 avec la seule participation de la CFDT.

- La pétition CGT/ASAM/UNSA, parallèle à l’appel au boycott, a recueilli en deux jours 427 signatures sur le site nantais, c’est dire l’ampleur du mécontentement.

- Avec la pétition transmise à l’administration un courrier CGT/ASAM/UNSA daté du 13 décembre, a été adressé à madame ALLIOT MARIE, ministre des affaires étrangères et européennes, afin d’obtenir une mesure répondant à nos revendications et rencontrer le secrétaire général du Quai d’Orsay.

- Après les congés de fin d’année et les cérémonies officielles des vœux, cette démarche semblait devoir aboutir le vendredi 14 janvier, mais le rendez-vous avec le secrétaire général, a été brusquement reporté. La CGT et les 427 signataires de la pétition, déplorent vivement ce report de rendez vous qui ne saurait se poursuivre les jours prochains. Malgré l’intensité du contexte international, nous tenons à être entendus.

- Pour la CGT la confirmation d’une nouvelle date de rendez-vous permettra de lever toute ambigüité sur la prise en compte des revendications des personnels nantais du MAEE, partagées par leurs collègues des sites parisiens.

- En cette année de G8 et de G20, qui ne pourraient se réunir sans la contribution des personnels du MAEE, il importe que l’administration accepte de mener à bien un dialogue social efficace avec les personnels et les représentants syndicaux qui demandent à la rencontrer.

Meilleurs vœux 2011 à tous les agents du MAEE.