Effectifs du MAEE, budget 2011 et RGPP : la réalité des chiffres vaut mieux qu’un long discours.


- Le 7 juillet 2010 est parue une tribune signée par Alain Juppé et Hubert Védrine, anciens ministres des affaires étrangéres, dans le journal le Monde. A cette tribune ayant pour titre, "Cessez d’affaiblir le Quai d’Orsay !", le ministre Bernard Kouchner a répondu dans le même journal, le 9 juillet, en contestant l’affaiblissement du Quai d’Orsay.

- Les personnels du ministère des affaires étrangéres ne peuvent que se féliciter de l’intervention des deux anciens ministres tirant le signal d’alarme pour essayer de freiner le train des mesures RGPP au MAEE. Reste à savoir si ce train de mesures va prendre la direction de l’atelier de révision ou continuer sa course aveugle sans se soucier des risques encourus.

- Ce serait pourtant la seule solution permettant de remettre en question " une revue générale des politiques publiques aveugle qui souvent supprime d’une façon
rigide ce qu’il faudrait absolument garder" comme le déclarent les deux anciens ministres dans leur tribune. Ce constat est bien évidemment partagé par la CGT.

- Cependant, alors que tous les ministres des affaires étrangères en fonction depuis les années 1990 ont eu pour ambition d’être les meilleurs en matiére de réforme de l’etat, il peut paraitre paradoxal que soient dénoncées aujourdhui des orientations autrefois tant vantées, mais mieux vaut tard que jamais.

- En ce qui la concerne, notre organisation syndicale a toujours combattu une réforme du ministère ayant pour seul objectif la réduction de nos effectifs qu’il s’agisse, selon les appelations retenues, du programme pluriannuel de modernisation, de la stratégie ministérielle de réforme, du
contrat de modernisation puis de la révision générale des politiques publiques ( RGPP).

- En matiére de riposte aux attaques subies, la grève du 1er décembre 2003 reste l’exemple à suivre pour exiger des moyens humains et financiers à la hauteur de nos besoins. Avant de reussir à convaincre les personnels de se mobiliser une nouvelle fois, mieux vaut connaitre dans le détail l’ensemble des enjeux RGPP, devançant la montée en puissance du service européen d’action extérieure (SEAE) créé le 26 juillet 2010.

- C’est pourquoi la CGT a choisi de diffuser la partie chiffrée de l’audit RGPP 2, aprés avoir demandé à l’administration, lors du CTPM du 18 mars dernier, que cet audit soit communiqué aux agents et aux organisations syndicales représentatives. Ce document, transmis en catimini à la CGT, permet d’en savoir plus sur la réalité du train de mesures RGPP 1 et 2, notamment en ce qui concerne les suppressions d’emplois au MAEE.

- A propos des effectifs, le MAEE a perdu 2600 agents inscrits sur les listes électorales, entre les élections professionnelles du 4 mai 2006 et du 7 juillet 2010. Ces chiffres ne sont pas contestables et doivent être rappelés à tout moment pour illustrer la réalité des sacrifices consentis par les personnels du MAEE.

- "Pour adapter notre diplomatie aux changements du monde," selon l’expression de Bernard Kouchner, le prix à payer a été trop lourd. Il importe maintenant de mettre fin à cette spirale infernale de réductions d’effectifs qui ne saurait se poursuivre sans mettre en danger l’accomplissement de nos missions et les conditions de travail des agents.

- Au 31 décembre 2009, notre ministère comptait seulement 6059 emplois de fonctionnaires et CDI MAEE parmi nos 15358 ETP. C’est dire l’importance de l’emploi contractuel au MAEE. A ce chiffre il faut ajouter les 5815 agents du réseau culturel et de recherche qui pour l’instant restent dans le périmétre de nos emplois en attendant d’être éventuellement transferés dans trois ans a l’opérateur "Institut Français".

- A partir de cet état des lieux, des orientations retenues dans l’audit RGPP 2, des décisions prises lors du conseil de modernisation des politiques publiques de juin 2010, le débat public autour des effectifs du MAEE doit se faire dans la plus totale transparence.

- Sur la RGPP 2, les propos tenus lors du dernier débat
budgétaire par le sénateur Gouteyron sont toujours d’actualité : "Mais quand viendra, j’y insiste, la deuxiême vague de la fameuse RGPP je souhaite qu’il soit tenu compte de la tâche accomplie
et que l’universalité du réseau soit maintenue".

- Sur le budget 2011, dont les orientations semblent avoir été retenues le 22 juillet dernier, la CGT partage l’avis des anciens ministres Juppé et Védrine qui recommandent dans leur tribune " d’en déduire les sommes déstinées à des organisations internationales, qui ne font que transiter par ce budget." De plan d’économies en plan d’économies, le Quai
d’Orsay n’a jamais été payé en retour pour les sacrifices subis et consentis.

- Alors en 2011, si nos moyens humains et financiers continuent de diminuer, nier l’évidence sera pure illusion, l’année où la France organise le sommet du G8 et du G 20 : le MAEE est bel et bien menacé d’affaiblissement, quelque soit le ministre en place, aprés le futur remaniement ministériel. Il importe de le faire savoir aux élus de la nation avant le débat budgétaire. La CGT s’y emploiera.

Veuillez trouver en piéce jointe :

- l’etat des effectifs du MAEE, le 31 décembre 2009,

- l’etat et le chiffrage des mesures RGPP 1,

- la synthése des enjeux RGPP 2,

- le calendrier d’application des décisions du conseil de modernisation des politiques publiques (CMPP) de juin 2010.