Contre la RGPP, pour dire non aux futurs licenciements massifs dans la Fonction publique, exigeons le retrait du projet de loi "Mobilité" le 2 juillet prochain


Le 2 juillet mobilisons nous pour dire NON à cette politique destructrice des services publics.

Le projet de loi "mobilité" va être débattu à l’assemblée nationale le 2 juillet.

Ce projet est une attaque frontale contre le statut des fonctionnaires parce qu’il organise justement leur précarité :

  • mise en situation de réorientation professionnelle, en cas de restructuration ou de suppression de poste, avec, à la clef, possibilité de licenciement,
  • embauche de fonctionnaires sur des emplois à temps non complet,
  • remplacement de fonctionnaires par des contractuels,
  • recours à des intérimaires via des agences d’intérim...

Le projet de loi "Mobilité", c’est la liberté de licencier à tour de bras :

Comme d’habitude le gouvernement a choisi l’été pour faire passer un projet de loi scélérat.

A l’appel de la CGT, de la FSU et de Solidaires un rassemblement est organisé le 2 juillet à partir de 17h place Edouard Herriot face à l’assemblée nationale.

Vous trouverez en pièce jointe :

  • le tract CGT, FSU, Solidaires appelant à ce rassemblement pour s’opposer au démantèlement du statut des fonctionnaires,
  • le tract CGT/MAE à propos du contenu du projet de loi. (Ce tract a été rédigé à partir d’un texte revendicatif de la CGT de l’administration centrale du ministère de l’éducation nationale, qui nous a autorisé à l’utiliser sans vergogne),
  • le diaporama "L’emploi public pour Cible" réalisé par la CGT/MAE (Format Pdf et PowerPoint)

Il faut donc nous retrouver nombreux ce jeudi 2 juillet.