Contractuels en CDD à la DSI : la solidarité a payé, la solidarité paie, la solidarité paiera.


Face à la précarité la solidarité paie toujours et paiera encore

La solidarité paie quand les agents du service de la DSI se mobilisent par le biais d’une pétition intersyndicale CFDT, CGT, FO, ASAM/UNSA pour soutenir des collègues en situation de précarité et obtenir le renouvellement de leurs contrats, le temps pour eux de pouvoir passer l’examen professionnel réservé au titre de la loi Sauvadet et d’avoir la possibilité de s’inscrire au concours interne de droit commun d’attaché des systèmes d’information et de communication. ( corps A)

Si ce n’est pas une grande victoire contre la précarité dans la Fonction publique et plus particulièrement de celle qui règne dans notre ministère, cette mobilisation montre que l’on peut gagner à minima lorsqu’on refuse de laisser quiconque sur le bord du chemin dans son service.

Elle montre aussi que cette solidarité puise sa force dans la syndicalisation puisque cette action a été menée par les organisations syndicales représentatives des corps d’informaticiens SESIC et ASIC.

Pour le syndicat CGT, l’engagement à faire respecter l’esprit du protocole d’accord signé par les syndicats représentatifs le 31 mars 2011 hors la FSU et SUD est important. Cet accord portait sécurisation des parcours professionnels des contractuels et avait pour but de lutter contre la précarité. Manifestement il s’applique a minima dans l’ensemble des trois fonctions publiques.

C’est pourquoi, la CGT a soutenu depuis le début cette action de lutte à la DSI : à titre individuel pour un agent, en intervenant dans l’urgence par courrier et en rencontrant la DRH , puis collectivement, en initiant une pétition et une campagne de signatures relayées par les syndicats CFDT, FO et ASAM/UNSA , syndicats représentatifs avec la CGT, dans le service DSI.

Les deux démarches ont abouti simultanément au renouvellement de l’ensemble des contrats des contractuels éligibles à la loi Sauvadet dans le service de la DSI.

Un grand merci aux agents de la DSI pour cette mobilisation réussie qui a abouti au maintien en activité de cinq contractuels du MAE.