CTS NANTAIS DU 10 DECEMBRE 2013

LA CGT MAE S’EXPRIME


Déclaration de la CGT en CTS du 10 décembre 2013

Monsieur le Président, mesdames et messieurs, camarades,
Alors que nous entrons dans une semaine de mobilisation intersyndicale sur la perte du pouvoir d’achat (du 9 au 13décembre) la CGT MAE tenait à ce que vous preniez la mesure des carences existantes en matière de dialogue social au sein du Ministère, dialogue social auquel vous nous avez affirmé être attaché lors de votre arrivée.
Comme vous le savez, le dialogue social ne peut se mesurer à la seule comptabilisation des réunions mais aussi à leur qualité et à leur bonne tenue.
Nous ne pouvons tolérer que nos représentants soient contraints de quitter une salle de visioconférence au milieu d’une réunion de dialogue social à cause d’une erreur de l’administration, d’une question de matériel ou d’un problème de réservation. La CGT MAE considère que sauf urgence, une réunion de dialogue social doit primer sur une réunion de travail intra-service.
Il n’est pas non plus acceptable que les documents de travail qui circulent à Paris pour les discussions ne soient pas distribués à Nantes.
Le dialogue social ne doit pas mettre les organisations syndicales devant le fait accompli de décisions déjà prises mais doit tenir compte des positions et propositions exprimées par les représentants du personnel. A ce titre, nous rappelons qu’un bon dialogue social exige la prise en compte de tous les avis, y compris ceux de la CGT, qui ont par exemple été « oubliés » au Document Unique sur le sujet des personnels occupant l’appartement de fonction non sécurisé de Casternau.
Même si le CTS a été souvent réduit à une simple chambre de présentation ou d’enregistrement de décisions la Cgt considère qu’il a le mérite d’exister et qu’il est la seule instance qui permette aux personnels nantais de s’exprimer sur les conditions et l’organisation de travail des agents ainsi que sur leur vie professionnelle et sociale.
Les nouvelles évolutions technologiques et méthodes de travail sont très souvent au cœur des discussions des CTS. Réduire le nombre de CTS et concentrer ces réunions à Paris aura pour conséquence de dégrader le dialogue social à Nantes.
* A propos du calendrier, la négociation à venir sur le nouveau régime indemnitaire (l’indemnité de fonctions d’expertise et d’engagement professionnel rappelle par trop la PFR que nous avons combattu) ne pourra malheureusement pas répondre à l’impérieuse nécessité de mesures salariales d’ampleur pour 2014 au MAE.
* Sur la gestion des carrières, la CGT rappelle qu’elle revendique un droit à la carrière linéaire pour tous et qu’elle dénonce chaque année le manque de clarté des CAP. Elle s’interroge en outre sur la nouvelle formulation d’« effectifs physiques nantais » et s’inquiète de la qualité de l’intégration des agents de recrutement Pacte.
* Pour conclure, la CGT rappelle que l’exercice du droit de grève n’oblige pas les agents à se déclarer gréviste avant que la grève ne débute. Il revient au service concerné d’établir la liste des agents grévistes.
Nous espérons l’instauration d’un meilleur dialogue social à Nantes car les préoccupations des agents sont de plus en plus fortes, et elles doivent aussi, monsieur le Président, être les vôtres.

Merci de votre attention