COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 17/11/2014 : COMMISSION RESTAURATION avec EUREST (contrat jusqu’en 2016)


1/FREQUENTATION
La fréquence globale est stable, il y a une baisse de 2.7% du nombre des repas sur le site de la Courneuve , due à la désaffection d’une société extérieure, mais une hausse de fréquentation de la part des agents MAE de 6% sur ce même site. La DPS n’a pas jugé utile de fournir des tableaux avant la réunion, cette baisse aura-t-elle une incidence sur le prix payé par les agents du MAE. Non la baisse n’est pas assez forte dixit Eurest.

1/FREQUENTATION
La fréquence globale est stable, il y a une baisse de 2.7% du nombre des repas sur le site de la Courneuve , due à la désaffection d’une société extérieure, mais une hausse de fréquentation de la part des agents MAE de 6% sur ce même site. La DPS n’a pas jugé utile de fournir des tableaux avant la réunion, cette baisse aura-t-elle une incidence sur le prix payé par les agents du MAE. Non la baisse n’est pas assez forte dixit Eurest.

La CGT demande le montant du chiffre d’affaires et du bénéfice d’Eurest grâce au contrat MAE : 1M de chiffre d’affaires, mais le chiffre du bénéfice n’est pas donné, c’est une affaire rentable dixit Eurest.
La DPS remarque que les catégories 5 et 6 délaissent les cantines, en 2014, les prix des catégories 4, 5 et 6 ont augmenté, pas ceux des catégories 1, 2 et 3. Mais il va falloir envisager d’augmenter les prix d’accès à partir de la catégorie 2 afin de compenser le manque à gagner .Les OS demandent qu’elles soient associées à la négociation de la hausse des tarifs.

2/ QUALITE
La CGT fait remonter les plaintes récurrentes émises par les usagers du site du quai d’Orsay : peu de variété, portions en nette diminution des parts de gâteaux, de légume , de viande, plaintes en partie étayées par l’analyse de Cantinéo, la firme d’audit chargée de veiller au respect du cahier des charges d’Eurest .La DPS quant à elle , semble mettre « ces critiques » sur le compte d’un ressenti lié principalement à la tristesse du décor de la cantine au quai.
Selon Cantinéo qui réalise 4 audits par an, soit des visites impromptues dans les cantines , et l’examen des cahiers de doléances, des problèmes précédemment signalés à Eurest subsistent , tant sur la qualité des produits (origine des viandes peu diversifiée /fruits et légumes fournis plus souvent de catégorie 2 que de catégorie 1 , que sur l’absence de variété des plats proposés, constatée sur le papier au quai d’Orsay (trop de répétition des plats). La monotonie des desserts surgelés est un fait au quai, sur le site de Convention 3 fois par semaines, les desserts sont faits maison, car un local pour la pâtisserie a pu être libéré. A la cantine du quai, il manquerait la place.

Toujours selon Cantineo même si Eurest respecte les clauses d’insertion sociale, cela entraîne une perte de qualification des personnels et le respect des normes hygiène et sécurité est mis à mal ainsi que la propreté des locaux. Dans la cuisine du quai, il y a régulièrement des plumes de pigeon. Il y a également un manque de personnel à la Courneuve , souvent l’usager est confronté au panneau : « je reviens de suite suis à la plonge ». Davantage de personnels seraient engagés avec l’emménagement du service de la valise diplomatique ce qui entraînera une augmentation de la fréquentation.
Le matériel ne garantit pas les températures optimales. La température des vitrines se situe à 12° au lieu des 10° requis.
La fréquence d’analyse bactériologique du labo Eurest est nettement en baisse, elles n’ont eu lieu que 2X/an. Mais dorénavant la loi prévoit que les entreprises ont des obligations de résultat.

Les experts Cantineo confirment qu’il n’y a pas de similitudes dans les prestations d’un site à l’autre même si les « grammages » sont les mêmes, le cahier de doléances du quai est nettement plus fourni que celui de Convention.

La mise en place de la cafétéria sur le site du quai est un succès bien apprécié des usagers.

La société Eurest met en avant son travail avec la société Blanc Bleu cœur, société de fourniture de produits issus de l’agriculture raisonnée.

3/TRAVAUX au Quai.
Les travaux à la cantine du quai sont prévus pour 2016, d’un montant de 1M3, somme non négligeable, il va falloir s’assurer que le bail sera prolongé avec les bailleurs que sont la Sncf, Air France et la ville de Paris. Le matériel de cuisine est neuf, mais les locaux sont exigus.

4/TRI ET VALORISATION DES DECHETS loi Grenelle 2
+- 20 tonnes de déchets (épluchures et invendus) par site (Convention et quai) sont jetés par an qu’il va falloir recycler. Deux sociétés Véolia et Sita sont spécialisées dans le retraitement de ces déchets ce qui aura un coût pour l’administration. Le tri sera fait à la plonge mais également par le consommateur par des mesures incitatives par voie d’affichage, Eurest insiste sur le pot de yaourt et sur le fait que la tâche sera plus longue.

La CGT propose la solution de nouvelles embauches.
La responsabilisation du consommateur et notamment le gaspillage alimentaire est mis en avant par Eurest. La première dépense d’Eurest est le pain trop souvent jeté. 12% de ce qui est produit est jeté.

La CGT se demande s’il ne faudrait pas proposer le « halb portion » comme le pratiquent les cantines allemandes consistant à inciter les faibles appétits à ne payer que moitié prix leur demi plat. Et demande quelle différence cela fait quand un consommateur demande moins , puisque la nourriture produite non consommée est de toute façon jetée. Eurest avance l’idée que l’impact d’une telle mesure est à attendre dans quelques années.

5/LES ANIMATIONS A LA CANTINE.
Une fois par mois, en novembre Beaujolais nouveau le 20/11, en décembre repas de noël le 18/12.

6/DIVERS
Question sur la faible amplitude d’ouverture de la cafétéria de Convention. Une enquête peut être réalisée mais la DPS se plaint que la cantine soit à partir de 15h, l’heure de fermeture transformée de plus en plus en espace de réunions.