Appel à une mobilisation massive le 5 février 2019

Pourquoi se mobiliser ?


Parce que la dimension Fonction et Service publics a été complètement négligée par Macron et son gouvernement dans le lot de mesurettes qu’ils accordent aux manants.

Nous, fonctionnaires, avons la responsabilité de nous rappeler à leur bon souvenir : quid de notre pouvoir d’achat ? Quid de nos conditions de travail ? Quid de notre statut et de l’idée du service public qui l’accompagne ?

Le projet de réforme de la Fonction publique, sur lequel le gouvernement ne donne aucun signe d’infléchissement, va entériner une orientation que nous connaissons bien au MEAE :

  • Toujours plus de contractuels, dans toutes les fonctions, signant une remise en question systématique de nos compétences, de notre expertise, du cœur de nos métiers.
  • Prime au mérite sans pour autant de précision sur la façon dont elle sera financée : au détriment de notre traitement de base ? C’est inacceptable et la porte ouverte à tous les abus, les favoritismes, instaurant l’inégalité en système.
  • Refonte du dialogue social : disparition des CHSCT, c’est-à-dire moins de vigilance sur les risques liés au travail, au moment-même où nos conditions se dégradent notablement : charge et temps de travail hors du cadre légal, tensions dans les services et les postes, burn-out de plus en plus fréquents.

Chers collègues, nous savons que vous êtes conscients de ces dérives mais que, par conscience professionnelle, vous hésitez souvent à vous mettre en grève. Pourtant, l’heure est grave et sans la mobilisation de chacun d’entre vous, nous ne pourrons sauver nos métiers. Nous ne serons pas les seuls à en pâtir mais les communautés françaises à l’étranger en seront les premières victimes.

Soyons responsables, faisons grève le 5 février !

Si vous voulez vous joindre à la manifestation, n’hésitez pas à nous contacter, nous défilons à Paris avec l’Union fédérale des syndicats de l’Etat (UFSE), départ à 14h de l’Hôtel de Ville, et à Nantes avec l’Union départementale 44, départ à 13h de la Cité des Congrès.

Les recrutés locaux sont également couverts pas ce préavis de grève et touchés de plein fouet par la précarité et l’austérité : n’hésitez pas à vous mobiliser !

Fraternellement

L’équipe CGT/MAE