Appel à la grève pour le 20 octobre, jour d’élections professionnelles


Communiqué CGT/MAE du 18 octobre à l’ensemble de ses adhérents en administration centrale ou à l’étranger.

- Dans la fonction publique les syndicats représentatifs ont pour principe de se rencontrer avant de rédiger un appel à la grève susceptible de rassembler le plus grand nombre d’agents avec des revendications communes et des mots d’ordre rassembleurs.

- Au MAEE un syndicat a semblé vouloir ignorer ce principe et a déposé le 13 octobre un préavis de grève pour le 20 octobre sous la forme d’un courrier au ministre sans demander à aucun syndicat s’il voulait s’associer à son initiative.

- Sur la méthode employée la CGT ne saurait donc être solidaire d’une démarche décidée unilatéralement même si sur le fond la CGT partage l’essentiel des revendications du syndicat SUP/MAE/FSU.

- La CGT refuse donc de cautionner sur la forme la démarche mais laisse à ses adhérents le libre choix de participer ou non à ce mouvement social en regrettant que le syndicat SUP/MAE/FSU n’ait pas daigné consulter les autres syndicats du MAEE pour construire un rapport de force plus efficace à une date plus appropriée.

- La position de la CGT dans l’ensemble de la fonction publique a toujours été claire à ce sujet : avant tout mouvement social il faut encourager l’unité syndicale la plus large possible. Ce ne sera pas le cas au MAEE pour la grève du 20 octobre.

- Quant à la date choisie, il semble important de rappeler que le jeudi 20 octobre, environ 3 millions d’agents voteront pour une première fois ensemble, lors des élections professionnelles dans la fonction publique, le MAEE ayant repoussé ses élections CAP et CCP à la date du 15 décembre 2011.

- Bien sur les périodes électorales sont propices aux divisions entre syndicats mais face à l’administration l’unité syndicale est essentielle. La CGT ne saurait déroger à ce principe dans l’intérêt de tous les personnels du MAEE quels que soient leurs statuts et leurs lieux d’affectation.

- C’est pourquoi la CGT va continuer avec pugnacité à construire un mouvement social plus large regroupant l’ensemble des personnels en administration centrale et à l’étranger à partir d’un plateforme revendicative à mettre en débat avec les personnels et les syndicats du MAEE.

Fait à Paris le 18 octobre 2011,

Pour le conseil syndical CGT/MAE, Daniel VAZEILLE