15 juillet, déclaration CGT, lors de la réunion entre le ministre et les organisations syndicales.


LA CGT PERSISTE ET SIGNE FACE AU MINISTRE : ELLE REFUSE LA PRIVATISATION DE LA MISSION ACTION CULTURELLE EXTERIEURE ET LA CREATION D’UNE AGENCE CULTURELLE SUR LE MODELE D’UBIFRANCE.

- Le vendredi 10 juillet, en fonction des informations qui lui étaient parvenues à propos de la réforme de l’action culturelle extérieure, il ne faisait plus aucun doute pour la CGT que le ministre avait décidé de faire basculer le réseau des Instituts culturels, des Centres culturels, des services culturels dans le périmétre d’une agence culturelle et qu’il allait l’annoncer le 16 juillet lors de l’ouverture des journées du réseau à l’étranger.

- C’est pourquoi, le 11 juillet, la CGT a alerté quelques agents du MAEE en fonction à l’étranger, en diffusant par messagerie son tract "non à la privatisation de la mission action culturelle extérieure", aprés l’avoir distribué sur tous les sites parisiens et le site nantais les 6, 7, 8 et 9 juillet.

- La CGT a poursuivi la diffusion de ce tract par mesagerie auprés de plusieurs médias le 11 juillet sans toutefois diffuser de communiqué de presse, afin de garder le silence jusqu’à la rencontre des syndicats avec le ministre, progranmmée le 15 juillet.

- Lors de cette réunion du 15 juillet à 18h15, le ministre a annoncé aux syndicats du MAEE qu’il avait finalement décidé de ne rien décider. Il préferait ainsi attendre quelques semaines voire quelques mois pour poursuivre sa réfléxion dans le cadre d’une large consultation des personnels et des syndicats.

- Cette décision a été confirmée par le ministre lors de son discours d’ouverture des journées du réseau le 16 juillet à 9h30. La CGT ne peut que s’en féliciter mais la mobilisation doit se poursuivre face à un projet de réforme qui vient s’ajouter à d’autres mesures RGPP. Il se pourrait qu’ une nouvelle version de ce projet de réforme soit présentée lors de la conférence des Ambassadeurs les 27 et 28 aôut.

- Rien n’est en effet gagné, car le retrait provisoire du projet peut cacher une habile stratégie politique orchestrée en d’autres lieux. La CGT veillera donc à ce que la consultation des personnels ne soit pas tronquée en mettant à leur disposition tous les éléments de réflexion dont elle dispose.

- Le débat public autour du projet de loi Action Exterieure de l’Etat, devant être présenté en Conseil des ministres le 22 juillet, ne fait que commencer mais il doit être le plus large possible, avant le vote à l’automne du projet de loi par l’Assemblée Nationale et par le Sénat.

- En piéce jointe veuillez trouver la déclaration CGT, lors de la rencontre des syndicats du MAEE avec le ministre le 15 juillet.

- Cette déclaration, en format d’un tract de 4 pages, sera diffusée le 20 juillet au Quai d’Orsay, le 21 juillet à Nantes, Convention et La Courneuve, le 22 juillet Bd des Invalides et Bd St Germain.

- En piéce jointe veuillez trouver également la copie d’une lettre cosignée par les syndicats ASAM/UNSA, CGT,
FO, FSU, USASCC et adressée au ministre le 16 juillet.